banniereh.jpg
::Lafia.Info::
  Accueil
  Maladies
  Amibiase
  Asthme
  Cancer col de l’utérus
  Cancer de prostate
  Cancer de sein
  Cancer du colon
  Cataracte
  Diabète
  Drépanocytose
  Epilepsie
  Fibromes
  Fièvre jaune
  Fièvre typhoïde
  Goitre
  Hémorroïdes
  Hépatite B
  Hypertension
  Méningite
  Obésité
  Paludisme
  Sinusites
  Tétanos
  Tuberculose
  Ulcères
  Stop SIDA
  Spot Prévention
  VIH/Sida
  Médicaments
  Alcool et médic.
  Grossesse et médic.
  Surdosage
 Nutrition
  5 fruits & lég /jour
  Anémie et Nutrition
  Antioxydants
  Brûlures d’estomac
  Contre le cholestérol
  Faciliter la digestion
  L’arachide
  La constipation
  Le magnésium
  Mauvaise haleine
 Santé sexuelle
  Cycle menstruel
  Hygiène intime
  La baisse de désir
  Pertes blanches
  Préservatifs
  Sécheresse vaginale
  Pédiatrie
  Corps étranger avalé
  Sevrage de bébé
  Bébé est constipé
  Sommeil de bébé
  Diarrhée du bébé
  allaitement maternel
  Pipi au lit après 5ans
  dents de laits
  Psychologie
 Jalousie, une maladie ?
 Le sommeil
 Mariage et santé
 La confiance en soi
 Dépression
 Complexes
 Phobies
 Stress au travail
 Trac
  Sport et santé
 Aérobic
 
 
 
[Editorial] [Lafia] [charte d'utilisation du site] [envoyez ce lien à un ami] [Contact] [Messagerie]

   

Vous êtes > Maladies



logo ARTICLE 19Fièvre typhoïde

Posté le vendredi 24 octobre 2008

La typhoïde est une infection provoquée par la bactérie Salmonella typhi. Dans le monde, la typhoïde infecte annuellement près de 17 millions de personnes ; environ 600 000 d’entres elles en meurent. La typhoïde est généralement curable, mais certaines souches bactériennes deviennent de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

La typhoïde accable l’humanité depuis si longtemps que certains chercheurs pensent qu’elle a changé nos gènes. En effet le gène de la fibrose kystique (aussi appelée mucoviscidose), porté par beaucoup d’Européens, pourrait bien offrir une immunité partielle contre la typhoïde. Autrefois, au cours de l’apparition de foyers épidémiques en Europe, les porteurs du gène de la fibrose kystique (FK) avaient une meilleure chance de survie. Les survivants passaient alors leur profil génétique à leurs descendants, et de génération en génération le gène de la FK s’est répandu. Bien qu’il y ait eu historiquement un avantage génétique à posséder une copie du gène, en avoir deux copies cause la fibrose kystique.

Causes

La typhoïde est généralement transmise par l’eau ou les aliments, sensiblement de la même façon que le choléra. Les personnes infectées excrètent des bactéries vivantes dans leurs selles et leur urine. Elles sont généralement contagieuses pendant quelques jours avant que des symptômes se manifestent, aussi ne savent- elles pas qu’elles devraient prendre des précautions particulières. Si elles ne se lavent pas convenablement les mains, le bacille de la typhoïde peut être transmis aux aliments ou à l’eau et de là infecter une autre personne. Il peut aussi être transmis directement de personne à personne par des doigts contaminés.

Environ 3 % des personnes infectées, qu’elles aient été traitées ou non, deviennent des porteuses asymptomatiques de la Salmonelle typhi. Cela signifie qu’elles continuent à passer des bactéries dans leurs selles pendant au moins un an, et souvent à vie. La plupart des porteurs asymptomatiques sont des femmes âgées, atteintes d’une maladie de la vésicule biliaire. Il y a un petit nombre de porteurs de la typhoïde dans tous les pays. Même le Canada et les Etats-Unis signalent des douzaines de cas de transmissions locales de la typhoïde chaque année, bien que dans ces pays la plupart des cas se rencontrent chez des voyageurs ou des immigrants, déjà malades quand ils arrivent.

Symptômes et Complications

Les symptômes apparaissent généralement une ou deux semaines après l’infection, mais peuvent prendre jusqu’à deux mois avant de se manifester. La typhoïde entraîne une fièvre élevée et soutenue, allant souvent jusqu’à 40 °C (104 °F) et un épuisement extrême. D’autres symptômes habituels sont :

-  céphalées
-  constipation
-  douleurs d’estomac
-  perte d’appétit
-  toux

Symptômes apparaissant plus rarement :

-  apathie
-  délire
-  diarrhée
-  saignements par le rectum
-  tâches roses transitoires sur le tronc

Avec un traitement aux antibiotiques, les symptômes commencent à régresser après 5 à 7 jours, mais sans traitement ils continuent de s’aggraver pendant plusieurs semaines, et de 10 % à 20 % environ des personnes non traitées peuvent mourir.

Un petit nombre des personnes qui guérissent de la typhoïde peuvent avoir une récidive de leurs symptômes quelques semaines plus tard. Cela arrive plus souvent chez les personnes qui ont reçu des antibiotiques anciens tels que le cotrimoxazole, l’amoxicilline ou le chloramphénicol, que chez celles n’ayant reçu aucun traitement. Le second accès tend à être moins sévère que le premier et disparaît rapidement après un autre traitement aux antibiotiques.

Beaucoup de personnes souffrent de légers saignements intestinaux, qui ne sont graves que dans une petite minorité de cas. Le danger premier de la typhoïde, ce sont les perforations de l’intestin grêle qu’elle provoque, par lesquelles la bactérie se répand dans la cavité abdominale, causant une péritonite, souvent mortelle.

D’autres complications de la typhoïde surviennent lorsque de grandes quantités de bactéries s’introduisent dans le sang circulant, provoquant une bactériémie. Elles peuvent atteindre les poumons, provoquant une pneumonie, ou l’enveloppe du cerveau, (méningite), les os, (ostéomyélite), les valves du cœur, (endocardite), les reins, (glomérulite), l’appareil génital ou urinaire, ou les muscles.

Diagnostic

Le diagnostic de la fièvre typhoïde est obtenu à l’aide de cultures d’échantillons de sang, d’urine ou de selles ; et aussi, mais rarement, de moelle osseuse. Dans les pays en voie de développement, on utilise souvent un test sanguin, le test Widal, qui a été abandonné dans les pays industrialisés à cause de son manque de fiabilité.

Traitement et Prévention

La typhoïde est traitée avec des antibiotiques, ce qui amène généralement une disparition des symptômes en moins d’une semaine. Très peu de gens meurent de la typhoïde s’ils sont traités adéquatement. Toutefois, ils sont susceptibles d’être contagieux pendant au moins une semaine après la disparition des symptômes. Environ 10 % des sujets demeurent contagieux pendant trois mois ou plus et continuent à excréter l’organisme infectieux dans leurs selles. Les chances de devenir un porteur chronique sont faibles, sauf chez les personnes souffrant d’une maladie de la vésicule biliaire. En se lavant soigneusement les mains après chaque passage aux toilettes, on évitera la transmission de la bactérie.

Vous pouvez attraper la fièvre typhoïde presque partout dans le monde, mais cela reste très rare dans les pays développés.

La prévention de la typhoïde consiste essentiellement à éviter les aliments et l’eau contaminés. Ces mêmes règles d’hygiène vous aideront également à vous protéger contre des maladies telles que le choléra et l’hépatite A, qui sont transmises de la même façon. Suivez ces conseils afin de minimiser vos risques :

-  cuisez bien tous les aliments et mangez-les pendant qu’il sont chauds
-  éloignez les mouches des aliments
-  épluchez tous les fruits et les légumes avant de les manger
-  faîtes bouillir ou désinfectez toute eau avant de la boire - des comprimés désinfectants sont disponibles dans les pharmacies, ou buvez des breuvages embouteillés commercialement
-  méfiez-vous des aliments dangereux - crustacés, salades, fruits et légumes crus
-  méfiez-vous des glaçons, des crèmes glacées et du lait non pasteurisé, qui peuvent être infectés

Il existe des vaccins contre la typhoïde qui offrent une protection d’environ 70 % pendant 2 à 4 ans. La durée de la protection dépend du vaccin utilisé. Le vaccin est disponible en gélule ou en poudre à prendre par voie orale, et aussi sous forme d’injection. Votre médecin déterminera la forme la plus indiquée pour vous ou pour vos enfants. Même les personnes vaccinées doivent suivre les consignes d’hygiène alimentaire énumérées ci-dessus. Il est recommandé de se faire vacciner au moins une semaine avant d’être exposé au risque.

src : sante.canoe.com







 

 

 

 

::Lafia.info::
   Equipe lafia.info
  Infos utiles
 Pharmacies de Garde
 Statistiques santé
 Organismes de santé
 Cliniques
 Hopitaux
 Journal Santé
 
 Sensiblisation
 Paludisme : prévention
 
 Magazine RTB
Voir la dernière émission en vidéo
 
 Méd Traditionnelle
 "Que ton aliment soit ta médecine"
 Intérêt de la médecine traditionnelle
 La médecine traditionnelle au Burkina Faso
 Médecine traditionnelle : la mère nourricière
 Dossiers Lafia
 Le paludisme
 Drogues et santé
 Aliments de la rue
 Les médicaments du marché parallèle
 Videos santé
 Spot sur la contraception
 Contre le VIH/Sida, Scénarios d’AFRIQUE
 Epidémie de méningite au Burkina Faso
 Spot de Lafia.info
 Notre monde, ensemble contre le VIH
 Autres Dossiers
 Argile verte : un soin miraculeux
 Migraines et mal de tête
 Fibrome utérin : « Toute les femmes en âge de procréer sont à risque »
 Neurocysticercose : une maladie liée à la viande du porc
 jeunesse et sexualité : Le plaisir sexuel à quel prix ?
 Le sport, meilleur allié de votre coeur
 Hygiène sociale : L’hypertension, un bourreau du coeur
 Thèses/mémoires
 Medias et education sexuelle dans la ville de Ouagadougou, de M. ILBOUDO David
 Déterminants de la fécondité des adolescentes au Burkina Faso, de M. BADO R. Aristide
 
 
 Partenaires
  
  
  
  
 
  Document sans nom
contact :: charte d'utilisation du site :: envoyez ce lien à un ami :: partenariat ::: RSS :: © 2008 Lafia | by Dahani