banniereh.jpg
::Lafia.Info::
  Accueil
  Maladies
  Amibiase
  Asthme
  Cancer col de l’utérus
  Cancer de prostate
  Cancer de sein
  Cancer du colon
  Cataracte
  Diabète
  Drépanocytose
  Epilepsie
  Fibromes
  Fièvre jaune
  Fièvre typhoïde
  Goitre
  Hémorroïdes
  Hépatite B
  Hypertension
  Méningite
  Obésité
  Paludisme
  Sinusites
  Tétanos
  Tuberculose
  Ulcères
  Stop SIDA
  Spot Prévention
  VIH/Sida
  Médicaments
  Alcool et médic.
  Grossesse et médic.
  Surdosage
 Nutrition
  5 fruits & lég /jour
  Anémie et Nutrition
  Antioxydants
  Brûlures d’estomac
  Contre le cholestérol
  Faciliter la digestion
  L’arachide
  La constipation
  Le magnésium
  Mauvaise haleine
 Santé sexuelle
  Cycle menstruel
  Hygiène intime
  La baisse de désir
  Pertes blanches
  Préservatifs
  Sécheresse vaginale
  Pédiatrie
  Corps étranger avalé
  Sevrage de bébé
  Bébé est constipé
  Sommeil de bébé
  Diarrhée du bébé
  allaitement maternel
  Pipi au lit après 5ans
  dents de laits
  Psychologie
 Jalousie, une maladie ?
 Le sommeil
 Mariage et santé
 La confiance en soi
 Dépression
 Complexes
 Phobies
 Stress au travail
 Trac
  Sport et santé
 Aérobic
 
 
 
[Editorial] [Lafia] [charte d'utilisation du site] [envoyez ce lien à un ami] [Contact] [Messagerie]

   

Vous êtes > Maladies



logo ARTICLE 21Ulcères

Posté le vendredi 24 octobre 2008

L’ulcère est une plaie sur la paroi du tube digestif. La plupart des ulcères sont situés dans le duodénum qui constitue la première partie de l’intestin et débute immédiatement après l’estomac. Les ulcères qui s’y trouvent portent le nom d’ulcères duodénaux. Quant aux ulcères situés dans l’estomac, ils prennent le nom d’ulcères gastriques. Les ulcères qui se situent dans l’oesophage portent le nom d’ulcères oesophagiens. Deux autres troubles ressemblent beaucoup aux ulcères. Ce sont l’inflammation de la partie inférieure de l’oesophage (oesophagite) et l’inflammation de la paroi de l’estomac(gastrite).

Signes d’ulcères

Le fait de manger ou de boire vous soulage rapidement mais votre état se détériore une heure ou deux après avoir mangé (ulcère duodénal). Par contre, dans l’ulcère gastrique, le fait de manger ou de boire aggrave votre état. Douleur à l’estomac qui peut vous réveiller la nuit. Sensation d’être vite rassasié. Sensation de lourdeur, de ballonnement, de brûlure ou de douleur vague dans la région de l’estomac. Alternance de périodes où vous vous sentez mal avec des périodes où vous vous sentez bien. Vomissements. Perte de poids.

Qu’est-ce qui cause les ulcères ?

On pense que les ulcères sont causés par une variété de bactérie nommée Helicobacter pylori (H. pylori). L’acide et les autres liquides de l’estomac peuvent brûler la paroi du tube digestif et entraîner la formation d’ulcères. Ceci survient lorsque votre organisme produit trop d’acide ou lorsque la paroi de votre tube digestif a subi des dommages. L’oesophagite et les ulcères oesophagiens surviennent lorsque l’acide de votre estomac remonte dans la partie inférieure de l’oesophage.

Qu’est-ce qui peut endommager la paroi de mon tube digestif ?

Même si la plupart des gens prennent des anti-inflammatoires sans problème, ces médicaments endommagent parfois la paroi du tube digestif et causent des ulcères. Les anti-inflammatoires comprennent notamment l’AAS (aspirine), l’ibuprofène (par exemple Advil, Medipren, Motrin IB) et un certain nombre de médicaments prescrits contre les troubles arthritiques. Par contre, l’acétaminophène n’endommage pas la paroi de l’estomac. L’usage du tabac semble retarder ou empêcher un ulcère de guérir. Pour certains, le stress physique (comme une longue maladie) peut causer des ulcères. Le rôle du stress émotionnel n’est pas bien connu.

Comment mon médecin peut-il déceler un ulcère ?

Votre médecin peut décider de vous prescrire un médicament avant de demander des tests parce que les ulcères, la gastrite et l’oesophagite s’améliorent généralement en moins d’une semaine après le début du traitement. Si c’est le cas, vous n’avez probablement pas besoin de tests. Par contre, si vous ne vous sentez pas mieux, le médecin pourra suggérer une endoscopie ou un repas baryté pour mieux examiner votre tube digestif. L’endoscopie est un examen qui permet à votre médecin de voir l’intérieur de votre estomac à l’aide d’un tube éclairé. Il voudra peut-être prélever un échantillon de la paroi de votre estomac (biopsie) pour rechercher le H. pylori. Des tests sanguins et d’haleine peuvent aussi être utilisés pour rechercher le H. pylori. Pour le repas baryté, vous devrez boire un liquide crayeux que l’on nomme barium. Le barium permettra de voir votre ulcère à la radiographie. Vous pourrez avoir besoin de tests sanguins pour vérifier si vous souffrez d’anémie ou d’une infection à H. pylori.

Comment traite-t-on les ulcères ?

L’une des façons de traiter les ulcères est de se débarrasser de la bactérie H. pylori. Le traitement peut consister également à réduire la quantité d’acide que fabrique votre estomac, afin de neutraliser cet acide et de protéger la partie atteinte pour lui donner le temps de cicatriser. Il est également très important de cesser certaines habitudes, par exemple l’usage de tabac ou la consommation d’alcool, qui endommagent la paroi de votre tube digestif.

Thérapie triple/antibiotiques. Un traitement courant pour éliminer le H. pylori est de prendre deux antibiotiques et du bismuth (par exemple Pepto-Bismol ou les IPP) que l’on nomme thérapie triple. De nombreuses combinaisons sont efficaces.

Les bloqueurs H2 : ces médicaments diminuent la capacité de l’estomac à produire de l’acide. Leur action bénéfique se fait habituellement sentir en moins de trois jours.

Les inhibiteurs : les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) agissent pour empêcher l’estomac de produire de l’acide.

Les antiacides : les antiacides neutralisent l’acide de l’estomac. Ils agissent plus lentement que les bloqueurs H2 et les IPP. Certains antiacides peuvent causer de la constipation ou de la diarrhée. Ils soulagent les symptômes mais ne guérissent pas les ulcères.

Le sucralfate : ce médicament place une barrière protectrice au niveau de l’ulcère pour le protéger de l’acide et lui donner le temps de guérir.

Les cytoprotecteurs : ces médicaments, comme le misoprostol (par exemple Cytotec), protègent la paroi de l’estomac.

Conseils pour guérir votre ulcère

-Ne fumez pas. -Évitez les anti-inflammatoires comme l’AAS (par exemple l’aspirine) et l’ibuprofène (par exemple Advid, Medipren, Motrin IB). -Évitez la caféine, l’alcool et le lait (ou limitez-vous à de petites quantités et seulement lorsque votre estomac est plein). -Évitez les aliments épicés lorsque vous ressentez la douleur ou tout autre aliment qui augmente la douleur.

Pendant combien de temps faut-il prendre des médicaments ?

Le traitement pour vous débarrasser du H. pylori, nécessitera environ deux à trois semaines. Habituellement, le traitement médicamenteux ne dépassera pas huit semaines. La plupart des ulcères sont alors guéris. Si vos symptômes réapparaissent après avoir cessé les médicaments, votre médecin pourra vous suggérer de les reprendre à faibles doses et de continuer de les prendre même lorsque vous n’avez pas de symptômes afin d’empêcher la reprise de l’ulcère.

Est-ce que mon alimentation a un effet sur l’ulcère ?

C’est possible mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Certains aliments et certains liquides sont plus à risque d’aggraver votre douleur, par exemple le café, le café décaféiné, le thé, le cacao, le chocolat, les concentrés de viande, l’alcool, le poivre noir, la poudre de chili, les graines de moutarde et la muscade. Il vous faudra peut-être éviter ces aliments pour voir si votre condition s’améliore. Ayez une diète équilibrée.

N’évitez pas certains aliments sauf s’ils vous ont dérangé à plus d’une occasion. Si vous consommez des boissons alcoolisées ou caféinées, prenez-les au moment des repas et en petites quantités. Lorsque vous êtes souffrant, prenez plusieurs petits repas. Cela pourra vous aider.

La grossesse peut-elle affecter les ulcères ?

Les symptômes ulcéreux disparaissent souvent pendant la grossesse parce que l’estomac produit alors moins d’acide. Si votre ulcère devient douloureux pendant la grossesse, votre médecin pourra vous suggérer de prendre des antiacides, du sucralfate ou des bloqueurs H2. Il ne faut jamais prendre de misoprostol pendant la grossesse.

Même si les ulcères peuvent s’améliorer pendant la grossesse, les brûlures d’estomac sont courantes durant les derniers mois parce que votre bébé grossit et exerce une pression sur votre estomac. Prendre plusieurs petits repas et éviter de manger avant de vous coucher pourront vous aider. Évitez de boire lorsque vous mangez.

Les ulcères sont-ils graves ?

Non, pas d’habitude. Les ulcères ne causent pas le cancer. Par contre, certains cancers peuvent causer des ulcères lorsqu’ils progressent. Cette situation est plus fréquente dans le cancer de l’estomac que dans le cancer de l’oesophage ou du duodénum.

Les ulcères peuvent parfois causer d’autres problèmes, notamment des saignements, une perforation (lorsque l’ulcère ronge toute l’épaisseur de la paroi du tube digestif) ou une obstruction (lorsque le tube digestif bloque et que les aliments ne peuvent plus franchir l’estomac).

Les signes listés ci-dessous sont des signaux d’alarme. Consultez immédiatement si l’un d’eux se manifeste.

Signaux d’alarme d’une aggravation de votre ulcère

-Vous vomissez du sang. -Vous vomissez des aliments ingérés plusieurs heures ou plusieurs jours auparavant. -Vous avez la peau moite et vous avez froid. -Vous vous sentez faible et étourdi. -Vous constatez la présence de sang dans vos selles (le sang peut colorer vos selles en noir ou donner une couleur de goudron). -Vous avez des nausées qui persistent ou des vomissements répétés. -Vous ressentez une douleur subite et forte. -Vous continuez de perdre du poids. -Votre douleur ne disparaît pas lorsque vous prenez vos médicaments. -Vous ressentez la douleur jusque dans le dos. -Vous n’avez pas d’appétit. -Vous avez de la difficulté à avaler. -Vous présentez de nouveaux symptômes et vous avez plus de 45 ans.

Les renseignements contenus dans cette brochure peuvent ne pas être à jour et font présentement l’objet d’une révision. Ils ne visent pas à répondre à des questions médicales spécifiques mais sont donnés à des fins d’information générale seulement. Parlez directement à votre médecin de famille si vous avez des inquiétudes concernant votre santé.

Info-santé de votre médecin de famille

src : cfpc.ca







 

 

 

 

::Lafia.info::
   Equipe lafia.info
  Infos utiles
 Pharmacies de Garde
 Statistiques santé
 Organismes de santé
 Cliniques
 Hopitaux
 Journal Santé
 
 Sensiblisation
 Paludisme : prévention
 
 Magazine RTB
Voir la dernière émission en vidéo
 
 Méd Traditionnelle
 "Que ton aliment soit ta médecine"
 Intérêt de la médecine traditionnelle
 La médecine traditionnelle au Burkina Faso
 Médecine traditionnelle : la mère nourricière
 Dossiers Lafia
 Le paludisme
 Drogues et santé
 Aliments de la rue
 Les médicaments du marché parallèle
 Videos santé
 Spot sur la contraception
 Contre le VIH/Sida, Scénarios d’AFRIQUE
 Epidémie de méningite au Burkina Faso
 Spot de Lafia.info
 Notre monde, ensemble contre le VIH
 Autres Dossiers
 Argile verte : un soin miraculeux
 Migraines et mal de tête
 Fibrome utérin : « Toute les femmes en âge de procréer sont à risque »
 Neurocysticercose : une maladie liée à la viande du porc
 jeunesse et sexualité : Le plaisir sexuel à quel prix ?
 Le sport, meilleur allié de votre coeur
 Hygiène sociale : L’hypertension, un bourreau du coeur
 Thèses/mémoires
 Medias et education sexuelle dans la ville de Ouagadougou, de M. ILBOUDO David
 Déterminants de la fécondité des adolescentes au Burkina Faso, de M. BADO R. Aristide
 
 
 Partenaires
  
  
  
  
 
  Document sans nom
contact :: charte d'utilisation du site :: envoyez ce lien à un ami :: partenariat ::: RSS :: © 2008 Lafia | by Dahani