banniereh.jpg
::Lafia.Info::
  Accueil
  Maladies
  Amibiase
  Asthme
  Cancer col de l’utérus
  Cancer de prostate
  Cancer de sein
  Cancer du colon
  Cataracte
  Diabète
  Drépanocytose
  Epilepsie
  Fibromes
  Fièvre jaune
  Fièvre typhoïde
  Goitre
  Hémorroïdes
  Hépatite B
  Hypertension
  Méningite
  Obésité
  Paludisme
  Sinusites
  Tétanos
  Tuberculose
  Ulcères
  Stop SIDA
  Spot Prévention
  VIH/Sida
  Médicaments
  Alcool et médic.
  Grossesse et médic.
  Surdosage
 Nutrition
  5 fruits & lég /jour
  Anémie et Nutrition
  Antioxydants
  Brûlures d’estomac
  Contre le cholestérol
  Faciliter la digestion
  L’arachide
  La constipation
  Le magnésium
  Mauvaise haleine
 Santé sexuelle
  Cycle menstruel
  Hygiène intime
  La baisse de désir
  Pertes blanches
  Préservatifs
  Sécheresse vaginale
  Pédiatrie
  Corps étranger avalé
  Sevrage de bébé
  Bébé est constipé
  Sommeil de bébé
  Diarrhée du bébé
  allaitement maternel
  Pipi au lit après 5ans
  dents de laits
  Psychologie
 Jalousie, une maladie ?
 Le sommeil
 Mariage et santé
 La confiance en soi
 Dépression
 Complexes
 Phobies
 Stress au travail
 Trac
  Sport et santé
 Aérobic
 
 
 
[Editorial] [Lafia] [charte d'utilisation du site] [envoyez ce lien à un ami] [Contact] [Messagerie]

   

Vous êtes > Maladies



logo ARTICLE 31Cataracte

Posté le vendredi 24 octobre 2008

Le cristallin est une lentille transparente, située dans l’œil derrière l’iris (l’iris donne leur couleur à nos yeux). Il est l’un des éléments de l’œil qui dirigent les rayons lumineux vers la rétine pour obtenir une image nette. La cataracte : c’est le cristallin qui devient opaque. Une cataracte débutante gène peu ou pas la vision. Une cataracte totale entraîne la cécité. Tous les degrés existent entre ces extrêmes.

Principales causes

Les causes de cataracte sont très nombreuses. Le plus souvent, elle est due au vieillissement de l’œil. Sinon, un diabète, une blessure ou un choc oculaires, certaines inflammations de l’œil et certains traitements comme la cortisone, sont les causes que l’on recherche en priorité.

Certains enfants naissent avec une cataracte : elle est congénitale. Il faut chercher sa cause et savoir si l’enfant porte d’autres anomalies des yeux ou d’autres organes. Elle peut être transmise par les parents comme une malformation, ou venir d’une maladie survenue pendant la grossesse. Par exemple, si une maman attrape la rubéole (infection due à un virus) pendant sa grossesse, L’enfant peut naître avec une cataracte. C’est beaucoup moins fréquent qu’avant grâce à la vaccination et à la surveillance médicale des futures mamans.

Quels signes donne une cataracte ?

Les symptômes varient selon la type de cataracte. Voici les principaux. Quand la cataracte est assez "mûre", elle provoque :
-  une gêne à la vision de loin (en voiture...) ;
-  une gêne à la vision de près (lecture...) ;
-  des éblouissements à la lumière, nécessitant parfois le port de lunettes teintées ;
-  des modifications de la vision des couleurs, car souvent la cataracte est jaune orangée.

Quel est le traitement ?

-  La prévention : Le soleil peut être une des causes du vieillissement du cristallin. Porter des lunettes de soleil dès le plus jeune âge pourrait diminuer les cataractes à l’âge adulte.

-  Les collyres : ne peuvent pas guérir une cataracte.

Un peu d’histoire : les romains opéraient la cataracte. Ils utilisaient une aiguille pour percer la cornée et atteindre ainsi la cristallin... Les techniques ont évolué depuis !!!

-  L’opération C’est le seul traitement efficace. Son but est d’améliorer la vision. C’est rarement urgent. Le patient peut prendre le temps d’en discuter avec le chirurgien et de réfléchir. La décision d’opérer est prise quand le patient estime être gêné par sa cataracte. La gêne varie d’une personne à l’autre. Certaines se plaignent d’une cataracte peu importante, et d’autres supportent des cataractes évoluées. Avant l’opération, des examens médicaux sont indispensables. Ils sont demandés ou réalisés pendant les consultations d’ophtalmologie et d’anesthésie.

Le mode d’hospitalisation est adapté à chaque cas, en accord avec l’ophtalmologiste et l’anesthésiste. Sa durée varie de un (chirurgie ambulatoire) à quelques jours.

Pendant l’opération, qui se fait le plus souvent sous anesthésie locale, il ne faut surtout pas bouger. On peut utiliser l’anesthésie générale : pour les enfants, ou les personnes émotives si elles ou le médecin le souhaitent.

Ce geste chirurgical majeur consiste à inciser l’œil et à en extraire le cristallin. Les techniques modernes utilisent des ultrasons et non le laser. Le plus souvent, on remplace le cristallin pendant l’intervention par une lentille artificielle appelée implant. Il en existe différents types. Le choix de l’implant est guidé par l’échographie pré-opératoire.

Il n’y a pas de chirurgie sans risques. Les complications sont de plus en plus rares grâce à l’amélioration des techniques, mais elles sont imprévisibles.

Une information complète est fournie au patient pour qu’il puisse prendre la décision de se faire opérer.

Et après l’opération ?

Dans 95% des cas l’œil opéré est indolore. Une douleur peut révéler une complication et nécessite un examen ophtalmologique en urgence. En consultation on vérifie que l’œil opéré va bien : le lendemain de l’opération, puis en général la première semaine et le premier mois. La fréquence des contrôles est adaptée selon les cas. L’implant qui remplace le cristallin ne permet pas de se passer complètement de lunettes. Après l’opération les anciens verres ne conviennent plus. On attend quelques semaines pour les changer. Chez environ une personne sur trois, la vision se trouble à nouveau dans les années qui suivent l’intervention, à cause de la "cataracte secondaire". C’est la capsule du cristallin, laissée en place pour recevoir l’implant, qui devient moins transparente avec le temps. Quand c’est nécessaire, on la traite par laser.

Dr Véronique Barbat

src : e-sante.be







 

 

 

 

::Lafia.info::
   Equipe lafia.info
  Infos utiles
 Pharmacies de Garde
 Statistiques santé
 Organismes de santé
 Cliniques
 Hopitaux
 Journal Santé
 
 Sensiblisation
 Paludisme : prévention
 
 Magazine RTB
Voir la dernière émission en vidéo
 
 Méd Traditionnelle
 "Que ton aliment soit ta médecine"
 Intérêt de la médecine traditionnelle
 La médecine traditionnelle au Burkina Faso
 Médecine traditionnelle : la mère nourricière
 Dossiers Lafia
 Le paludisme
 Drogues et santé
 Aliments de la rue
 Les médicaments du marché parallèle
 Videos santé
 Spot sur la contraception
 Contre le VIH/Sida, Scénarios d’AFRIQUE
 Epidémie de méningite au Burkina Faso
 Spot de Lafia.info
 Notre monde, ensemble contre le VIH
 Autres Dossiers
 Argile verte : un soin miraculeux
 Migraines et mal de tête
 Fibrome utérin : « Toute les femmes en âge de procréer sont à risque »
 Neurocysticercose : une maladie liée à la viande du porc
 jeunesse et sexualité : Le plaisir sexuel à quel prix ?
 Le sport, meilleur allié de votre coeur
 Hygiène sociale : L’hypertension, un bourreau du coeur
 Thèses/mémoires
 Medias et education sexuelle dans la ville de Ouagadougou, de M. ILBOUDO David
 Déterminants de la fécondité des adolescentes au Burkina Faso, de M. BADO R. Aristide
 
 
 Partenaires
  
  
  
  
 
  Document sans nom
contact :: charte d'utilisation du site :: envoyez ce lien à un ami :: partenariat ::: RSS :: © 2008 Lafia | by Dahani