banniereh.jpg
::Lafia.Info::
  Accueil
  Maladies
  Amibiase
  Asthme
  Cancer col de l’utérus
  Cancer de prostate
  Cancer de sein
  Cancer du colon
  Cataracte
  Diabète
  Drépanocytose
  Epilepsie
  Fibromes
  Fièvre jaune
  Fièvre typhoïde
  Goitre
  Hémorroïdes
  Hépatite B
  Hypertension
  Méningite
  Obésité
  Paludisme
  Sinusites
  Tétanos
  Tuberculose
  Ulcères
  Stop SIDA
  Spot Prévention
  VIH/Sida
  Médicaments
  Alcool et médic.
  Grossesse et médic.
  Surdosage
 Nutrition
  5 fruits & lég /jour
  Anémie et Nutrition
  Antioxydants
  Brûlures d’estomac
  Contre le cholestérol
  Faciliter la digestion
  L’arachide
  La constipation
  Le magnésium
  Mauvaise haleine
 Santé sexuelle
  Cycle menstruel
  Hygiène intime
  La baisse de désir
  Pertes blanches
  Préservatifs
  Sécheresse vaginale
  Pédiatrie
  Corps étranger avalé
  Sevrage de bébé
  Bébé est constipé
  Sommeil de bébé
  Diarrhée du bébé
  allaitement maternel
  Pipi au lit après 5ans
  dents de laits
  Psychologie
 Jalousie, une maladie ?
 Le sommeil
 Mariage et santé
 La confiance en soi
 Dépression
 Complexes
 Phobies
 Stress au travail
 Trac
  Sport et santé
 Aérobic
 
 
 
[Editorial] [Lafia] [charte d'utilisation du site] [envoyez ce lien à un ami] [Contact] [Messagerie]

   

Vous êtes > Actualité Santé



logo ARTICLE 352Lutte contre le paludisme : Le Burkina Faso pays prioritaire de l’Initiative Présidentielle contre le Paludisme des USA

Posté le samedi 30 septembre 2017

L’annonce officielle de l’admission du Burkina Faso au statut de pays prioritaire de l’Initiative Présidentielle contre le Paludisme (President’s Malaria Initiative-PMI) des USA a été faite au cours d’une conférence de presse entre le ministre de la santé, Pr Nicolas Méda, et le chargé d’affaires de l’ambassade des USA au Burkina Faso, David K. Young. Cette conférence a eu lieu, ce vendredi, 29 septembre 2017, dans l’enceinte du ministère de la santé.

« Le paludisme constitue un problème majeur de santé publique (...) et demeure, de par le monde, la première cause de morbidité et de mortalité », a déclaré le ministre de la santé à l’entame de son allocution.

En effet, les chiffres évoqués par le ministre sont assez révélateurs de la proportion qu’à atteint le paludisme au Burkina Faso. Ainsi, les statistiques sanitaires ont fait état de 43, 38% de motifs de consultation ; de 44, 63% de motifs d’hospitalisation ; et de 21,84% de causes de décès.

Il soutient également que, bien que toute la population burkinabè soit à risque, ce sont les enfants âgés de moins de cinq (5) ans et les femmes enceintes qui sont les plus vulnérables.

Ainsi, au regard de ces chiffres et de cette situation alarmante, le Burkina Faso, à travers l’adoption d’un programme national mettant en œuvre à tous les niveaux du système de santé des plans stratégiques quinquennaux suivant les recommandations et initiatives mondiales, s’est engagé à lutter contre cette endémie.

Egalement, au plan mondial, des efforts et des actions conjugués passant par des programmes et des initiatives, et allant dans le sens de la lutte contre cette maladie, ont vu le jour. Malgré toutes ces démarches entreprises, la lutte en vue de l’éradication de cette endémie reste un défi.

C’est dans ce contexte de lutte que le Burkina Faso, selon les dires du ministre « enregistre le renforcement de l’appui d’un grand partenaire dans le combat contre l’endémie palustre : l’Initiative Présidentielle contre le paludisme(PMI) du gouvernement des Etats-Unis ».

Ainsi, depuis octobre 2009, avec l’USAID / PMI, en passant par octobre 2013 avec la mise en place du projet ‘’Improving Malaria Care (IMC)’’, et en aboutissant au projet PSM, en août 2016, l’on a contribué à l’amélioration des résultats au Burkina Faso.

David Young, lors de son allocution, s’est tout d’abord dit heureux de prendre part à cette conférence. Ensuite, est revenu sur l’apport financier de son pays à travers l’USAID depuis 2009. « Les Etats-Unis se sont engagés à accompagner le Burkina Faso (...) avec un appui financier annuel qui a plus que doublé en huit ans, passant de 3,5 milliards de FCFA en 2010 à plus de 8,4 milliards de FCFA en 2017 », a-t-il soutenu.

Au vu donc des résultats encourageants des actions conjuguées entre le Burkina Faso et les différents projets américains parmi lesquels figure en pôle position l’Initiative Présidentielle contre le paludisme, « l’administration Trump et le congrès américain ont décidé de renforcer notre soutien au Burkina Faso pour en faire un pays cible à part entière de PMI », a affirmé le chargé d’affaires de l’ambassade américaine. Et d’ajouter et : « l’annonce officielle désignant le Burkina Faso comme pays prioritaire pour le financement du programme paludisme a été faite ce 21 septembre 2017 lors des assises de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New-York ».

Il avance par ailleurs que, « grâce à cet engagement, notre appui financier au programme national de lutte contre le paludisme va passer de 8,4 milliards FCFA en 2017 à près de 14,6 milliards FCFA en 2018. Et va s’ajouter à celle déjà fournie par le gouvernement américain à travers le Fonds Mondial (...) ».

Pour rappel, l’Initiative Présidentielle contre le paludisme(PMI) est un programme dirigé par l’agence des Etats-Unis pour le développement International (USAID) et mis en œuvre conjointement avec les centres américains pour le contrôle des maladies (CDC).

L’initiative PMI a été lancée en 2005 par le Président Georges W. Bush.

Lefaso.net







 

 

 

 

::Lafia.info::
   Equipe lafia.info
  Infos utiles
 Pharmacies de Garde
 Statistiques santé
 Organismes de santé
 Cliniques
 Hopitaux
 Journal Santé
 
 Sensiblisation
 Paludisme : prévention
 
 Magazine RTB
Voir la dernière émission en vidéo
 
 Méd Traditionnelle
 "Que ton aliment soit ta médecine"
 Intérêt de la médecine traditionnelle
 La médecine traditionnelle au Burkina Faso
 Médecine traditionnelle : la mère nourricière
 Dossiers Lafia
 Le paludisme
 Drogues et santé
 Aliments de la rue
 Les médicaments du marché parallèle
 Videos santé
 Spot sur la contraception
 Contre le VIH/Sida, Scénarios d’AFRIQUE
 Epidémie de méningite au Burkina Faso
 Spot de Lafia.info
 Notre monde, ensemble contre le VIH
 Autres Dossiers
 Argile verte : un soin miraculeux
 Migraines et mal de tête
 Fibrome utérin : « Toute les femmes en âge de procréer sont à risque »
 Neurocysticercose : une maladie liée à la viande du porc
 jeunesse et sexualité : Le plaisir sexuel à quel prix ?
 Le sport, meilleur allié de votre coeur
 Hygiène sociale : L’hypertension, un bourreau du coeur
 Thèses/mémoires
 Medias et education sexuelle dans la ville de Ouagadougou, de M. ILBOUDO David
 Déterminants de la fécondité des adolescentes au Burkina Faso, de M. BADO R. Aristide
 
 
 Partenaires
  
  
  
  
 
  Document sans nom
contact :: charte d'utilisation du site :: envoyez ce lien à un ami :: partenariat ::: RSS :: © 2008 Lafia | by Dahani