banniereh.jpg
::Lafia.Info::
  Accueil
  Maladies
  Amibiase
  Asthme
  Cancer col de l’utérus
  Cancer de prostate
  Cancer de sein
  Cancer du colon
  Cataracte
  Diabète
  Drépanocytose
  Epilepsie
  Fibromes
  Fièvre jaune
  Fièvre typhoïde
  Goitre
  Hémorroïdes
  Hépatite B
  Hypertension
  Méningite
  Obésité
  Paludisme
  Sinusites
  Tétanos
  Tuberculose
  Ulcères
  Stop SIDA
  Spot Prévention
  VIH/Sida
  Médicaments
  Alcool et médic.
  Grossesse et médic.
  Surdosage
 Nutrition
  5 fruits & lég /jour
  Anémie et Nutrition
  Antioxydants
  Brûlures d’estomac
  Contre le cholestérol
  Faciliter la digestion
  L’arachide
  La constipation
  Le magnésium
  Mauvaise haleine
 Santé sexuelle
  Cycle menstruel
  Hygiène intime
  La baisse de désir
  Pertes blanches
  Préservatifs
  Sécheresse vaginale
  Pédiatrie
  Corps étranger avalé
  Sevrage de bébé
  Bébé est constipé
  Sommeil de bébé
  Diarrhée du bébé
  allaitement maternel
  Pipi au lit après 5ans
  dents de laits
  Psychologie
 Jalousie, une maladie ?
 Le sommeil
 Mariage et santé
 La confiance en soi
 Dépression
 Complexes
 Phobies
 Stress au travail
 Trac
  Sport et santé
 Aérobic
 
 
 
[Editorial] [Lafia] [charte d'utilisation du site] [envoyez ce lien à un ami] [Contact] [Messagerie]

   

Vous êtes > Pédiatrie



Pipi au lit après 5ans

Posté le lundi 27 octobre 2008

Le pipi au lit ou énurésie

C’est une émission involontaire d’urines au cours du sommeil après l’âge de 5 ans (avant ça reste dans la normale) A de rares exceptions prés, elle disparaît toujours avant l’âge de 20 ans. Si l’énurésie est diurne et nocturne, il faut soupçonner une cause organique et faire quelques examens. On vérifiera toujours l’absence d’infection urinaire, surtout si l’enfant était propre avant. Si l’énurésie est nocturne et isolée (pas d’autre problème urinaire et pas d’infection), les examens sont inutiles.

Les causes :
-  L’enfant a toujours fait pipi au lit : il s’agit d’un retard de maturation de l’innervation vésicale. C’est souvent familial.
-  L’enfant était propre et se met à faire pipi au lit : cause plus volontiers d’origine psychologique (conflit avec sa mère, arrivée d’un bébé)
-  causes organiques (1% des cas) : infection urinaire, diabète, malformation congénitale de l’appareil urinaire.

Prévention : L’éducation de la propreté doit être souple, pas trop précoce (pas avant 2 ans chez la fille, 3 ans chez le garçon), sans autoritarisme.

Traitement :
-  ne rien faire avant l’âge de 5 ans, hors de la recherche de cause organique.

L’enfant est le premier intéressé par son énurésie, il en souffre plus ou moins mais ne doit pas culpabiliser. Il faut lui dire que d’autres copains de sa classe sont dans le même cas, que de toute façon ça va disparaître un jour. S’il a peur la nuit : laisser une petite lumière. Lui laisser un pot près de son lit la nuit. Le faire uriner le soir avant le coucher, mais il est inutile (et cruel) de lever l’enfant au milieu de la nuit. Il faut supprimer les couches, qui donnent une impression de sécurité, mais par contre lui faire refaire son lit mais sans le réprimander. Le faire boire dans la journée mais réduire les boissons du soir. Eviter les reproches sur ce problème. Lui faire noter les résultats sur un calendrier avec un système de récompense pour encourager les progrès. Lui faire faire des exercices de continence vésicale : Cela consiste à lui faire interrompre le jet d’urine en cours de miction.

Les médicaments :

Il n’y a pas de traitement miracle

-  Desmopressine spray :

C’est un antidiurétique : il diminue la quantité d’urines produites par les reins. 4 pulvérisations nasales avant le coucher, moucher éventuellement l’enfant avant l’utilisation du spray. Réduire de 1 pulvérisation après 10 nuits sèches et atteindre progressivement la dose minimum active. Ne pas le laisser boire après l’administration du Minirin. Si le traitement est efficace il sera poursuivi pendant 3 mois.

-  anticholinergique : oxybutinine Surtout efficace en cas d’instabilité vésicale (énurésie diurne et nocturne)

-  le pipi-stop : Ne sera utilisé qu’avec la participation de l’enfant. C’est le traitement le plus vite abandonné et pourtant le plus efficace à long terme, mais il faut plusieurs mois avant d’obtenir un succès et il doit être poursuivi jusqu’à obtenir 3 mois de nuits sèches.

-  Les colonies de vacances, un séjour en dehors de la famille, en permettant à l’enfant de mieux se prendre en charge, peuvent être bénéfiques.

www.medecine-et-sante.com







 

 

 

 

::Lafia.info::
   Equipe lafia.info
  Infos utiles
 Pharmacies de Garde
 Statistiques santé
 Organismes de santé
 Cliniques
 Hopitaux
 Journal Santé
 
 Sensiblisation
 Paludisme : prévention
 
 Magazine RTB
Voir la dernière émission en vidéo
 
 Méd Traditionnelle
 "Que ton aliment soit ta médecine"
 Intérêt de la médecine traditionnelle
 La médecine traditionnelle au Burkina Faso
 Médecine traditionnelle : la mère nourricière
 Dossiers Lafia
 Le paludisme
 Drogues et santé
 Aliments de la rue
 Les médicaments du marché parallèle
 Videos santé
 Spot sur la contraception
 Contre le VIH/Sida, Scénarios d’AFRIQUE
 Epidémie de méningite au Burkina Faso
 Spot de Lafia.info
 Notre monde, ensemble contre le VIH
 Autres Dossiers
 Argile verte : un soin miraculeux
 Migraines et mal de tête
 Fibrome utérin : « Toute les femmes en âge de procréer sont à risque »
 Neurocysticercose : une maladie liée à la viande du porc
 jeunesse et sexualité : Le plaisir sexuel à quel prix ?
 Le sport, meilleur allié de votre coeur
 Hygiène sociale : L’hypertension, un bourreau du coeur
 Thèses/mémoires
 Medias et education sexuelle dans la ville de Ouagadougou, de M. ILBOUDO David
 Déterminants de la fécondité des adolescentes au Burkina Faso, de M. BADO R. Aristide
 
 
 Partenaires
  
  
  
  
 
  Document sans nom
contact :: charte d'utilisation du site :: envoyez ce lien à un ami :: partenariat ::: RSS :: © 2008 Lafia | by Dahani