banniereh.jpg
::Lafia.Info::
  Accueil
  Maladies
  Amibiase
  Asthme
  Cancer col de l’utérus
  Cancer de prostate
  Cancer de sein
  Cancer du colon
  Cataracte
  Diabète
  Drépanocytose
  Epilepsie
  Fibromes
  Fièvre jaune
  Fièvre typhoïde
  Goitre
  Hémorroïdes
  Hépatite B
  Hypertension
  Méningite
  Obésité
  Paludisme
  Sinusites
  Tétanos
  Tuberculose
  Ulcères
  Stop SIDA
  Spot Prévention
  VIH/Sida
  Médicaments
  Alcool et médic.
  Grossesse et médic.
  Surdosage
 Nutrition
  5 fruits & lég /jour
  Anémie et Nutrition
  Antioxydants
  Brûlures d’estomac
  Contre le cholestérol
  Faciliter la digestion
  L’arachide
  La constipation
  Le magnésium
  Mauvaise haleine
 Santé sexuelle
  Cycle menstruel
  Hygiène intime
  La baisse de désir
  Pertes blanches
  Préservatifs
  Sécheresse vaginale
  Pédiatrie
  Corps étranger avalé
  Sevrage de bébé
  Bébé est constipé
  Sommeil de bébé
  Diarrhée du bébé
  allaitement maternel
  Pipi au lit après 5ans
  dents de laits
  Psychologie
 Jalousie, une maladie ?
 Le sommeil
 Mariage et santé
 La confiance en soi
 Dépression
 Complexes
 Phobies
 Stress au travail
 Trac
  Sport et santé
 Aérobic
 
 
 
[Editorial] [Lafia] [charte d'utilisation du site] [envoyez ce lien à un ami] [Contact] [Messagerie]

   

Vous êtes > Nutrition



logo ARTICLE 70Antioxydants

Posté le mardi 4 novembre 2008

Depuis plusieurs années, les antioxydants sont ultra-médiatisés. Ils semblent être la panacée en matière de santé : on leur prête toutes les vertus, de la protection contre les maladies cardiovasculaires à la prévention de certains cancers. Tour d’horizon des bénéfices présumés ou réels...

Dans les années 50, un épidémiologiste américain, Ancel Keys, est frappé par la faible mortalité cardiovasculaire et la forte espérance de vie des Crétois. Il démontre alors, grâce à une étude englobant six autres pays (Etats-Unis, Finlande, Hollande, Italie, Espagne, Yougoslavie), que l’alimentation des pays méditerranéens offrait le plus de bénéfices santé. Or l’une des caractéristiques principales de ces menus ensoleillés, c’est leur richesse en antioxydants.

Des bienfaits à relativiser ?

La Crète, qui a conservé le plus longtemps ses traditions alimentaires, a alors été érigée en modèle. Mais outre leur alimentation, certes très riche en antioxydants, le mode de vie des crétois présentait également de sérieux avantages en termes de santé : une activité physique importante, une faible exposition à la pollution, une consommation modéré d’alcool... C’est la conjonction de ces nombreux facteurs qui préservait la santé des crétois. Une action sur plusieurs maladies

Depuis, les recherches sur les antioxydants se sont multipliées. Si les modalités d’action de ces molécules ne sont pas totalement éclaircies, il n’en reste pas moins que de nombreuses études ont démontré un effet protecteur face à certaines pathologies. Petite revue non exhaustive des effets des antioxydants.

-Sur les cancers

Parmi les 250 études environ consacrées au lien entre fruits et légumes et cancer, 80 % ont mis en évidence un effet protecteur de ces aliments extrêmement riches en antioxydants. Les premiers résultats de l’étude Epic (European Prospective Investigation into Cancer and nutrition) lancée en 1991 sur plus de 500 000 personnes confirment cet effet protecteur. L’incidence des cancers aéro-digestifs serait réduite de 50 % par une consommation quotidienne de 500 g ou plus de fruits et de légumes. D’après cette même étude, le risque de cancer du côlon baisse significativement pour les amateurs de poissons, alors qu’il augmente pour les gros consommateurs de charcuteries.

-Sur les maladies cardiovasculaires

L’influence de l’alimentation sur les maladies cardiovasculaires est bien établie. Un manque d’antioxydants conjugué à un excès de cholestérol est extrêmement néfaste. En effet, le cholestérol s’oxyde et peu à peu se dépose sur les artères. Une plaque se forme et insensiblement réduit le diamètre des vaisseaux, provoquant l’apparition des maladies cardiovasculaires. Pour diminuer le taux de mauvais cholestérol, il faut donc limiter ses apports en acides gras saturés et augmenter sa consommation d’antioxydants grâce à un régime riche en fruits, légumes, poissons et légumineuses. Cela a d’ailleurs été démontré à Lyon par les Pr Renaud et Lorgeril. Ceux-ci ont prescrit un régime alimentaire méditerranéen à 300 personnes ayant fait un infarctus du myocarde. Après 27 mois de suivi, ils ont observé une réduction de 73 % des décès cardiaques par rapport à un groupe témoin de personnes qui ne suivaient pas ces recommandations nutritionnelles.

-Sur le vieillissement cutané

La peau est une des premières victimes du manque d’antioxydants. Principaux accusés : la cigarette et l’exposition au soleil, qui entraînent une production excessive de radicaux libres. Pour garder une peau jeune et en bonne santé, il est donc essentiel de manger des produits riches en antioxydants. Mais l’alimentation ne contrebalance pas complètement les ravages des radicaux libres liés au tabac ou au soleil en excès. Pour préserver sa peau, le meilleur moyen c’est aussi de limiter les expositions au soleil et d’écraser définitivement la cigarette...

A consommer sans modération

Les antioxydants font beaucoup pour préserver notre santé, à nous d’en consommer régulièrement et suffisamment pour profiter de leurs bienfaits. Pour les scientifiques, une chose est sûre : une alimentation équilibrée est le meilleur moyen de préserver son capital santé. Non seulement elle évite les carences, mais elle aura un effet protecteur contre certaines maladies. Quant aux personnes qui cumulent les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires ou de cancers (hypertension, tabagie, alcoolisme, obésité, diabète), elles ont tout intérêt à augmenter leur consommation de fruits et de légumes et à veiller à leur équilibre alimentaire.

Hélène Huret, Doctissimo.fr

 







 

 

 

 

::Lafia.info::
   Equipe lafia.info
  Infos utiles
 Pharmacies de Garde
 Statistiques santé
 Organismes de santé
 Cliniques
 Hopitaux
 Journal Santé
 
 Sensiblisation
 Paludisme : prévention
 
 Magazine RTB
Voir la dernière émission en vidéo
 
 Méd Traditionnelle
 "Que ton aliment soit ta médecine"
 Intérêt de la médecine traditionnelle
 La médecine traditionnelle au Burkina Faso
 Médecine traditionnelle : la mère nourricière
 Dossiers Lafia
 Le paludisme
 Drogues et santé
 Aliments de la rue
 Les médicaments du marché parallèle
 Videos santé
 Spot sur la contraception
 Contre le VIH/Sida, Scénarios d’AFRIQUE
 Epidémie de méningite au Burkina Faso
 Spot de Lafia.info
 Notre monde, ensemble contre le VIH
 Autres Dossiers
 Argile verte : un soin miraculeux
 Migraines et mal de tête
 Fibrome utérin : « Toute les femmes en âge de procréer sont à risque »
 Neurocysticercose : une maladie liée à la viande du porc
 jeunesse et sexualité : Le plaisir sexuel à quel prix ?
 Le sport, meilleur allié de votre coeur
 Hygiène sociale : L’hypertension, un bourreau du coeur
 Thèses/mémoires
 Medias et education sexuelle dans la ville de Ouagadougou, de M. ILBOUDO David
 Déterminants de la fécondité des adolescentes au Burkina Faso, de M. BADO R. Aristide
 
 
 Partenaires
  
  
  
  
 
  Document sans nom
contact :: charte d'utilisation du site :: envoyez ce lien à un ami :: partenariat ::: RSS :: © 2008 Lafia | by Dahani